La naturopathie : principes, pratiques, reconnaissance du métier

Souvent réduite à une « médecine par les plantes », la Naturopathie  s’appuie sur des principes et un ensemble de pratiques qui ont pour objectif de maintenir ou de ramener l’équilibre, l’homéostasie à l’intérieur du corps,  en utilisant des méthodes naturelles. Le naturopathe n’est pas médecin, c’est un professionnel du bien-être. Une reconnaissance du métier de naturopathe en France, comme dans de nombreux pays européens, devrait permettre de lever les ambiguïtés qui persistent parfois. 

Les principes de la naturopathie

Pratique très ancienne, la Naturopathie existait bien avant la médecine allopathique, puisqu’elle a des fondements communs avec l’Ayurveda et la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). Je ne vais pas détailler ici ce qu’est  la naturopathie, mais  simplement rappeler les grands principes de la Naturopathie et d’Hipoccrate :

  • D’abord ne pas nuire : Primum non nocere 
  • La nature guérit  : vis medicatrix naturae 
  • S’adresser à la cause :  tolle causam 
  • Détoxifier et purifier le corps :  deinde purgare 
  • Enseigner :  docere 

Techniques naturopathiques

Il n’y a aucune confusion possible entre la naturopathie et la médecine. Le Naturopathe souhaite enseigner la prévention  et les règles de l’hygiène de vie, et s’il le peut,  venir compléter l’action d’autres professionnels, dans une vision intégrative de la santé. Il ne fait aucun diagnostic, ne prescrit aucun médicament, et ne conseille jamais la modification ou l’arrêt d’un traitement.

Ceci étant dit, des informations circulent, concernant des naturopathes qui sèmeraient la confusion auprès de leurs clients, en se faisant passer pour des professionnels de santé. Les personnes qui véhiculent ces propos font malheureusement  une généralité de certaines dérives, aussi graves soient-elles. Les naturopathes se voient parfois qualifiés de charlatans utilisant des pratiques douteuses. 

Je voudrais rappeler ici les techniques et les pratiques  de la Naturopathie. Le schéma de gauche reprend les grands principes d’hygiène vitale. qui devraient, à mon avis, faire partie intégrante des programmes scolaires. Quant au schéma de droite, il présente la boite à outils des naturopathes. Certaines de ces techniques de Naturopathie  sont  utilisées par des médecins et d’autres professionnels de santé.

Reconnaissance de la profession

D’autres articles sous-entendent que la profession n’existe pas réellement et ne bénéficie d’aucune reconnaissance. On serait à la limite de la pratique sous le manteau : ) Dans les faits, il n’y a pas d’obligation de formation pour exercer le métier de naturopathe : pas d’obligation parce qu’il n’y a pas de cadre légal tout simplement. Mais ceci ne veut pas dire que les naturopathes ne sont pas formés, bien au contraire. Les professionnels du bien-être sont dans la très (très) grande majorité des cas soucieux de fournir un travail de qualité. Ils s’attachent à acquérir  les compétences nécessaires à leur pratique et remettent régulièrement à jour leurs connaissances.

On peut voir avec cette carte que le statut de la naturopathie est très différent d’un pays d’Europe à l’autre. Plusieurs états européens reconnaissent ou encadrent la profession. Ces données sont issues du site de l’INU http://www.naturopathy-union.eu, l’Union européenne de Naturopathie. 

Le SPN (syndicat des métiers de la Naturopathie) cherche actuellement, en collaboration avec d’autres organismes , à obtenir une reconnaissance de la profession en France. 

Retour en haut